Communiqués de Presse

2019


25 juillet 2019 : Communiqué de presse FAIRE RESPIRER LILLE

Communiqué de presseFAIRE RESPIRER LILLEavec Violette Spillebout 

Le 24 Juillet 2019, le Bureau exécutif de La République En Marche a annoncé,suite aux recommandations de la Commission Nationale d’Investiture, le choixde Violette Spillebout pour porter les couleurs du mouvement aux électionsmunicipales des 15 et 22 Mars 2020 à Lille.

Cette Lilloise de 46 ans, jamais élue, qui fut Directrice de Cabinet de MartineAubry de 2008 à 2013, avait annoncé sa candidature en novembre 2018,entourée de Lilloises et de Lillois du collectif citoyen LilleC qu’elle avait créédébut 2018.

Affichant déjà plus d’une centaine de membres actifs et de nombreuxsoutiens, Violette Spillebout démontre depuis plus d’un an sa capacité derassemblement pour gagner Lille et pour imposer Lille dans le paysagemétropolitain qui se redessinera en mars 2020.

L’équipe de Violette Spillebout sillonne les quartiers de Lille et multiplie lesprises de position sur des sujets sensibles, pour animer une dynamique autourde son projet pour Lille, visible sur son site internet et sur les réseaux sociaux :« un projet alternatif et audacieux pour Lille, autour de 5 grandes priorités etd’une “Grande Cause”.

FAIRE RESPIRER LILLE

"Notre ville, nous la voulons plus respirable, plus fluide, plus solidaire, plusrayonnante.
Faire respirer Lille, c’est faire entrer massivement la nature à Lille et luttercontre le réchauffement climatique ; c’est aussi agir pour une ville propre,sûre, et apaisée. Je veux être la Maire des solutions, la Maire d’une villeaudacieuse, et la Maire d’une ville à nouveau locomotive de sa Métropole.Je veux travailler en lien étroit avec les habitants et tous les acteurs duterritoire. C’est cela aussi, faire RESPIRER Lille. Nous allons continuer àtravailler avec l’état d’esprit et la méthode qui sont les nôtres : écoute etbienveillance”
, déclare la candidate. 

Communiqué de presse (suite) 

A l’occasion de cette investiture attendue depuis plusieurs mois, la candidate s’exprime :

« Je suis fière et heureuse d’avoir la confiance de La République en Marche.
Je me reconnais pleinement dans les valeurs progressistes du mouvement, danssa volonté de trouver des solutions pragmatiques pour les habitants, et dans sacapacité à renouveler les visages de la politique en France.

Cette investiture est la reconnaissance du travail engagé avec le collectif que j’aiformé autour de moi ; au-delà de LaREM, je souhaite rassembler des personnes desensibilités politiques très diverses ainsi que celles et ceux qui ne se reconnaissentdans aucun parti, et qui sont passionnés par Lille. Je prolonge d’ailleurs mon Appelaux Lillois, qui réserve 15 places sur les 61 à des nouveaux candidats .

Sur ma liste, je souhaite également réserver une place importante auxparlementaires Lillois, pour porter au niveau national les préoccupations desLilloises et des Lillois. A ce titre, je propose en particulier à Valérie Petit et sonéquipe, de se joindre à nous pour le défi des municipales à Lille en 2020. » 


13 juin 2019 : Réaction de Violette Spillebout, pour le Collectif LilleC

Réaction de Violette Spillebout, pour le Collectif LilleC suite à l’évacuation du “Cinq Étoiles” à Lille Moulins. 

“Avec le collectif LilleC, je souhaite prendre des engagements forts pour l’accueil des réfugiés à Lille, dans le cadre de notre projet pour 2020. Je demande au Conseil Municipal de Lille de saisir l’opportunité du Contrat métropolitain d’accueil et d’intégration des réfugiés.”

>>>> Lire la Contribution


03/06/2019 Communiqué de Presse : 

Tout notre soutien au café associatif qui, parce qu’il nous accueille ce soir, vient de subir ces dégradations. Nos Lundis sont ouverts, plus que jamais.

«Tout notre soutien au café associatif qui, parce qu’il nous accueille ce soir, vient de subir ces dégradations. Nos Lundis sont ouverts, plus que jamais. »

Je viens d’être alertée sur les dégradations que vient de subir le café-restaurant Le Polder à Hellemmes. Sa façade a été recouverte de peinture. Les établissements et façades aux alentours font l’objet de tags incitant au rejet et à la haine (« Pas de quartier pour Macron », etc.).

Je tiens à témoigner à l’équipe dirigeante du Polder mon indignation devant ces dégradations qui salissent le lieu associatif, et dégradent l’espace public d’une rue centrale et commerçante de Hellemmes. Nous avons immédiatement alerté les services de la Préfecture et de la Ville face à ce délit, afin que l’équipe anti-tags puisse intervenir au plus vite. Nous comptons sur les services de Police pour faire cesser au plus vite ces nouvelles intimidations.

La Direction du Polder a en effet accepté d’accueillir la réunion de LilleC, « Lundi Ouvert » ce lundi 3 juin à 18:30, dont le principe est de porter au débat un sujet des enjeux des municipales 2020, et d’y accueillir les participants totalement librement : habitants, citoyens engagés, adhérents ou non à un parti.

Ce « café des initiatives citoyennes et solidaires » est un établissement associatif, pourtant dédié au débat citoyen. Il constitue un espace public de réflexion, proposition, avec pour ambition d’interpeller et de sensibiliser les publics pour se forger des opinions. Il accueille tous les partis politiques de notre ville.

Avec l’équipe LilleC, les Lilloises et les Lillois, Hellemmoises et Hellemmois, Lommoises et Lommois qui souhaitent participer à notre échange seront bienvenus. Je veux aussi inviter les citoyens qui n’acceptent pas ce genre de pratique à le dire avec sérénité et détermination, en participant en masse au débat de ce soir.

La réunion est maintenue et je remercie l’équipe du Polder de tenir cette position. Ensemble, nous resterons mobilisés à exercer notre droit de nous réunir et de nous exprimer.


07/05/2019 Communiqué de Presse : 

Face à la haine, le collectif #LilleC et Violette Spillebout, candidate à Lille en 2020, ultra déterminés.

« Rien n’entravera la plus belle de nos libertés : celle de nous réunir et de nous exprimer »

Ce lundi 6 mai se tenait une nouvelle édition des réunions ouvertes que nous organisons depuis maintenant plus 8 mois avec les habitants. Notre objectif : échanger sur les enjeux de notre ville, parler du quotidien lillois, et ce dans tous les quartiers de la ville.

Hier soir c’était un lieu qui nous accueillait en plein cœur du quartier de Wazemmes, pour parler de la gestion de l’eau, sujet ô combien sensible pour les habitants de Lille et de sa métropole.

Un peu plus de 40 Lilloises et Lillois ont ainsi pu en débattre autour d’un expert venu tout spécialement pour l’occasion,  jusqu’à ce qu’une bande d’individus ne fasse intrusion dans le café, insultant les participants comme les gérants, les provoquant et les menaçant physiquement.

Ce n’est que grâce au calme exemplaire, à la maîtrise des participants et des propriétaires, que l’agression n’a pas dégénéré. Mais de nouvelles menaces sont proférées depuis ce matin sur les réseaux sociaux et sur la toile, à la fois à l’encontre de nos réunions prochaines (« on reviendra chaque lundi ouvert ») et de cet « odieux endroit ». Car au delà de La République en Marche (Violette Spillebout est candidate à l’investiture en vue des municipales), c’est aussi ce jeune établissement innovant (à la fois espace de co-working et bar en soirée), audacieusement situé au cœur d’un quartier mixte, qui était visé. « On est chez nous », « vous n’avez rien à faire à Wazemmes », « on va le fermer ton bar », voilà ce qu’on a aussi entendu.

Plusieurs plaintes sont déposées aujourd’hui, et nous faisons confiance à la justice et aux forces de l’ordre pour neutraliser ces individus, assurer la sécurité des citoyens, et faire valoir le droit.

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté ces agissements violents qui deviennent malheureusement récurrents ces derniers mois dans notre pays et ne laisserons jamais quelques factieux qui n’ont pour argument que la haine et pour principe d’action, la violence, entraver la plus belle de nos libertés : celle de l’expression. La candidate a dores et déjà reçu de très nombreux messages de soutien.

Nous ne céderons rien, pas plus en Europe dont nous devons décider du destin prochainement, qu’en France où vient d’avoir lieu un exercice démocratique sans précédent, qu’à Lille, où le débat citoyen et politique en vue des prochaines municipales doit s’exprimer avec sérénité et respect. Faire vivre une expression collective respectueuse des différents points de vue, pour imaginer un projet progressiste et humaniste pour Lille, demeure plus que jamais l’ADN de notre collectif.



12/04/2019 Communiqué de presse : L’indispensable révolution des mobilités en Métropole Lilloise

L’indispensable révolution des mobilités en Métropole Lilloise

Contribution à la concertation sur le Schéma Directeur des Infrastructures de Transports de la Métropole Européenne de Lille

Voir toute la Contribution >>>


01/04/2019 Communiqué de presse : suite au rapport de la CRC sur Lille3000

Communique de presse

suite au rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur Lille3000

01/04/2019


Voir toute la Contribution >>>


08/03/2019 : CONTRIBUTION À L'ENQUÊTE PUBLIQUE COMPLÉMENTAIRE SUR SAINT-SAUVEUR

CONTRIBUTION À L'ENQUÊTE PUBLIQUE COMPLÉMENTAIRE SUR SAINT-SAUVEUR

La friche Saint-Sauveur est l’opportunité historique d’un second poumon vert de Lille, ne gâchons pas cette chance !

Lille, le 8 mars 2019

18/02/2019 : Non, les policiers municipaux ne sont pas des "Rambo"

Dans l’article de la Voix du Nord de ce jour, le Directeur Général des Services de la Ville de Lille explique les difficultés à recruter à la Police Municipale.

En tant que citoyenne lilloise, je déplore profondément les qualificatifs employés pour parler du métier de policier, et l’analyse caricaturale et surannée de ces difficultés.

‘Les profils de Rambo ne nous conviennent pas !” : cette petite phrase, issue d’une saga cinématographique datant des années 80,  porte atteinte à la réputation et au respect que méritent tous les membres des forces de l’ordre, qu’ils soient policiers nationaux, municipaux, ou gendarmes. Ce sont des professionnels, représentant la sécurité et l’ordre républicain dans notre pays, ils sont responsables, engagés, formés. Il n’est pas acceptable qu’ils soient caricaturés de façon réductrice et humiliante, par un des plus hauts représentants d’une des plus grandes communes françaises.

“Un centre de formation qui croulerait sous les demandes” : rappelons que le concours et la formation sont les  mêmes pour tous les policiers municipaux en France, un minimum de 120 jours, dispensés dans notre Région sous forme de promotions de 40 futurs policiers. Il y a 5 à 6 promotions formées par an en Hauts-De-France, et au lieu d’un “engorgement” des centres, il semble plutôt que la Ville de Lille n’arrive pas à attirer des candidats pour les entrer dans les formations et passer le concours.

Des  villes comme Roubaix, tourcoing, ou Valenciennes n’ont pas de mal à attirer les nouvelles recrues et à les former en temps et en heure !

“La Ville se heurte à de gros soucis de recrutements” : les raisons réelles de ce manque d’attractivité de la police municipale à Lille, c’est d’abord le manque de valorisation et de reconnaissance de leur métier : à Lille, les salaires de chefs de service à la Police Municipale sont très inférieurs à d’autres villes au même grade. C’est ensuite une absence de stratégie et de vision pour le rôle des policiers municipaux lillois, qui sont pourtant au coeur d’une grande ville centre, absence incarnée par l’absence de Directeur depuis plus de deux ans (le dernier étant resté moins de 3 mois en poste). La réorganisation des horaires de police municipale, annoncée, mais toujours pas mise en place, fait aussi fuir des potentiels candidats qui ne connaissent pas leurs futures conditions d'exercice à Lille. Enfin, c’est une opposition dogmatique à l’armement des policiers municipaux, sujet qui pourtant ne fait plus débat au sein des polices municipales (il y a une unanimité des syndicats représentatifs de la profession (CGT ; FO ; UNSA ; CFDT ; FA FTP…)

Tous les policiers municipaux sont engagés directement ou indirectement sur des dispositifs de sécurité publique surtout dans ce contexte post-attentat. A Lille, le marché de Noël et la braderie sont des manifestations à risque où la Police Municipale est sur-engagée, mais où les agents ne sont pas en mesure de pouvoir se protéger et de protéger la population. Il y a à Lille régulièrement des tirs d’armes à feu notamment à Moulins ou à Fives, quartiers dans lesquels les agents de police sont présents.

A Lille, pour retrouver des candidats fiers et motivés à la Police Municipale, il faut redonner une vision forte et partagée de leur rôle, en collaboration avec la Police Nationale, les agences privées de sécurité, et les communes de la MEL, il faut co-construire avec les agents une vision et une organisation performante du service, et leur garantir des conditions d’exercice et les moyens de protection adaptés à leur métier et aux enjeux de sécurité actuels dans notre Ville.

Violette Spillebout  - Pour le Collectif LilleC L


01/02/2019 Un budget 2019 en trompe l'Oeil


01/02/2019 : L'encadrement des loyers à Lille


22/12/2018 Pollution, lettre ouverte à Martine Aubry


17/12/2018 Lille "Capitale Grise Européenne" ?


Using Format